Ressources naturelles/

Khelil veut l’exploitation rapide du gaz de schiste


L’ancien ministre de l’Energie, Chakib Khelil, est visiblement optimiste. Lors d’une intervention sur la chaîne d’informations Dzaïr News, l’ancien responsable a indiqué que les prix du pétrole resteront au-dessus de 60 dollars le baril en 2018. Il rejoint ainsi la majorité des prévisions déjà émises par d’autres économistes et spécialistes.

Sur un autre plan, l’ancien ministre de l’Energie plaide une nouvelle fois pour l’exploitation du gaz de schiste. Selon Chakib Khelil, l’utilisation de cette ressources non conventionnelle « permettra au pays d’engranger des recettes supplémentaires » en devises. En revanche, l’exploitation de l’énergie solaire n’est pas « rentable » dans l’immédiat parce que l’exploitation d’une telle énergie coûte « cher » et sa rentabilité « prend plus de temps ».

Cela n’empêche pas l’ancien ministre d’encourager l’exploitation de l’énergie solaire « à long terme » à « condition de passer des contrats avec de grandes sociétés étrangères spécialisées » dans cette technologie, a-t-il ajouté.