Le procès du général Benhadid encore une fois reporté

Le tribunal de Sidi M’Hamed a reporté ce jeudi le procès du général Benhadid au jeudi 8 mars 2018. Le nouveau juge ayant pris l’affaire en main a demandé un délai supplémentaire afin d’étudier le dossier en profondeur.

Le général à la retraite Hocine Benhadid était présent ce matin au tribunal de Sidi M’Hamed pour répondre à des accusations de « port d’arme sans autorisation » et d’«outrage à la personne du Président et à l’institution militaire», délit prévu dans les articles 144 et 145 du Code pénal.

La séance n’a pas eu lieu puisque le nouveau juge qui s’est saisi de l’affaire l’a ajourné pour étude plus approfondie du dossier. Ce report et donc le second après celui du 19 octobre passé.

L’ancien commandant de la 8e division blindée avait été arrêté à la fin du mois de septembre 2015, en plein milieu de l’autoroute, par des gendarmes qui l’avaient sorti de sa voiture pour être emmenés au siège de la brigade de recherche à Bab Djedid, à Alger.

Cette arrestation brutale est intervenue quelques jours après ses déclarations, sur la chaine de télévision privée Al-Magharibia et qui ont ciblé le frère du Président, Saïd Bouteflika, le patron du FCE (Forum des chefs d’entreprise), Ali Haddad, et surtout le vice-ministre de la Défense et chef de l’état-major de l’ANP, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah.

Après plus de neuf mois passés en détention provisoire, le général Benhadid a été libéré le 11 juillet 2016 pour des raisons de santé.