L’arnaque de « KIA Motors » qui ressemble à celle de « El Waâd Essadak »

Il semble que la campagne ‘’Khaliha Tasdi’’, mené les pionniers des réseaux sociaux, a suscité les certains constructeurs de voitures en Algérie, a annoncer des réductions sur certaines modèles de l’automobiles, s’est le cas d’ailleurs, de la societé Kia Motors, qui a recouru à des tarifications illégale nécessitent l’intervention des ministères du Commerce et de l’Industrie pour les arrêter, avant de se transformer en un scandale comme celui de « El waâd essadak ».
En effet, Kia Motors Algérie, a proposé récemment des réductions de prix de certaines de ses modèles, en particulier Kia Picanto, qui est passé de 185 millions à 139 millions de centimes, mais cette procédure a conduit à de nombreuses farauderies, puisque la voiture à ce prix sera privée de toutes ses options, et l’acheteur sera obliger de payer plus d’argent en avoir, ce qui a été considéré comme arnaque par les clients qui se son dirigé vers cette entreprise.
De plus, Kia demande une part d’avance pour les clients qui veulent se procuré d’une voiture, de déposé part d’argent pour confirmé leur demande, mais il faut attendre plus de 6 mois, ce qui est contraire aux lois en vigueur.
A cet effet, plusieurs citoyens demandent l’intervention de la tutelle, afin régularisé le secteur de l’automobile, et protégé le consommateur algérien de tout arnaque.