Djamel Bouras, viice-président du PAP : l’Afrique est victime de l’immigration clandestine

auteur: hamid.k

Le Parlement panafricain (PAP) a consacré, vendredi à Kigali (Rwanda), une séance à l’immigration et au travail en Afrique. Dans son intervention, le vice-président du PAP,  le député algérien, Djamel Bouras a affirmé que les pays de l’Afrique du nord, notamment l’Algérie et la Libye, sont victimes de l’immigration clandestine. Il a soutenu que les pays européens sont les seuls bénéficiaires du soutien de l’ONU pour faire face à ce phénomène.

Il a affirmé que les pays africains paient les frais de cette immigration, mettant en exergue le fait que de l’organisation internationale de la migration ne parle jamais des ressources humaines formées et qualifiées qui construisent l’Europe dans différents domaines économiques et sociaux.

Dans son allocution, Djamel Bouras a inssité sur le fort soutien donné par l’Algérie à l’Afrique, citant l’initiative du chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, d’éponger les dettes de 14 Etats, d’une valeur de 3,5 milliards de dollars ainsi que l’accueil de milliers d’étudiants dans les universités algériennes, sans oublier le rôle de l’Algérie dans le lancement du NEPAD.

Le vice-président du PAP a abordé la situation en Libye, défendant ce pays contre les critiques qu’il subies en matière de traitement des migrants.

Il a rappelé le rôle de la Libye dans la construction de l’Union africaine, rappelant également son soutien à plusieurs pays. Soulignant que le pays vit aujourd’hui une situation difficile, il a appelé les pays africains à adopter la démarche algérienne consistant à soutenir la paix et la stabilité de la Libye et rejeter toute forme d’intervention étrangère.

L’orateur a présenté l’initiative du président du PAP de programmer une rencontre du bureau du PAP avec la délégation libyenne afin d’examiner la possibilité d’envoie d’une mission du parlement panafricain en Libye en vue d’élaborer un rapport détaillé sur la situation dans le pays.

Une rencontre avec la délégation sahraouie est déjà programmée.

A souligner que le président du PAP, Roger Nkodo Dang, et son vice-président, Djamel Bouras, en compagnie d’autres membres, ont visité le Mémorial du Génocide de Kigali qui commémore le génocide Rwandais en 1994 et où sont enterrés les restes de plus de 250 000 personnes.

المقالة التالية: