Déçu par les résultats du Conseil des ministres : Makri s’en prend aux « groupes d’intérêt »

auteur: karim.a

Apparemment, les résultats du dernier Conseil des ministres qui a évacué de ses travaux toutes les questions et initiatives politiques sont loin de plaire au président du MSP, Abderrazak Makri.

Dans un texte publié sur sa page facebook, il a accusé le système politique d’être le vecteur et le protecteur de la corruption, en réponse à la création d’un nouveau mécanisme de lutte contre la corruption.

Et sur son compte Twitter, il a publié un texte où apparaît son regret du fait que l’appel de son parti au report de l’élection présidentielle et au consensus national soit ignoré.

Le président du MSP était presque sûr que le Conseil des ministres n’allait pas évacuer les questions politiques de son ordre du jour à la veille de la présidentielle.

Déçu, il s’en est pris aux… « groupes d’intérêts » mais sans pour autant les identifier.

« L’histoire écrira que le mouvement de la société de la paix a œuvré sincèrement pour une une issue à l’Algérie quant aux crises qui mettent son avenir en péril. Malheureusement les antagonistes et les groupes d’intérêt ne l’entendent pas de cette oreille », a-t-il écrit.