Vacances hivernales : les nationaux plus nombreux à choisir la destination Algérie

auteur: mayar.m

Les vacances d’hiver, marqués par une interruption provisoire des sessions scolaires et universitaires, sont, comme chaque année, mises de plus en plus mises à profit par des personnes relativement modeste ou bien nanties financièrement, pour d’aller à la découverte de contrées Algériennes où à l’étranger.

Dans un reportage de Ryadh Lahri, diffusé, ce mardi, la chaine 3 de la Radio Algérienne a fixé son attention sur les destinations choisies par les Algériens pour s’accorder quelques jours de détente.

Contrairement à une idée reçue, il ressort que nombre parmi eux choisissent  d’aller visiter des régions sahariennes, notamment, selon certains parmi eux, en raison des offres intéressantes proposées par des agences touristiques.

Le gérant de l’une de ces dernières, dénommée « El Anab », ne cache pas sa satisfaction d’avoir eu à accueillir, cette année, « beaucoup de monde » désireux de découvrir des destinations Algériennes particulièrement prisées, à l’exemple de celles de Tamanrasset, Ghardaïa ou deTaghit.

L’une des personnes questionnées signale que c’est à travers les réseaux sociaux et certaines agences touristiques organisant des voyages en groupe, qu’elle a jeté son dévolu sur la région de Djanet, mettant en avant « des coûts abordables et des offres de service correctes ».

S’intéressant plus particulièrement à la destination « très prisée » de Ghardaïa, à propos de laquelle elle précise qu’elle accueille de nombreux visiteurs en période hivernale, la journaliste de la chaine 3 fait état de l’architecture atypique de celle-ci et de son pouvoir « à envoûter beaucoup de visiteurs ».

L’un de ces derniers, visiblement conquis par son séjour dans cette antique cité du M’Zab, classée patrimoine immatériel de l’UNESCO, dit sa joie d’avoir eu à découvrir « un très, très beau pays, parsemés de magnifiques paysages et d’un désert extraordinaire ».

L’auteure du reportage, Soraya Ghozlane, tient, par ailleurs, à souligner la particularité des habitants de cette région, « attachés à leurs traditions ancestrales » bâties, dit-elle, sur la chaleur de l’accueil qu’ils réservent habituellement à leurs visiteurs.

Approché, l’un des édiles de la ville signale que les flux de touristes observés durant la période hivernale, en particulier, représente une aubaine « pour les commerçants et l’économie locales ». Les habitants de Ghardaïa, poursuit-il, sont très contents d’accueillir les touristes « lesquels repartent avec de très beaux souvenirs ».