Asphyxie au monoxyde de carbone : Neuf (09) décès en 48 heures à Alger et Skikda

auteur: mayar.m

Neuf (09) personnes sont décédées, dont six à Alger et trois à Skikda, durant les dernières 48 heures, par asphyxie au  monoxyde de carbone (CO) émanant des appareils de chauffage et chauffe-bains, a fait savoir, samedi dans un communiqué, diffusé par les services de la  Protection civile.

Les quatre personnes à ont trouvé la mort, dans la nuit de vendredi à samedi, à Bologhine suite à l’asphyxie au monoxyde de carbone qui émanait d’un chauffe-bain, a annoncé le .

Il s’agit, selon les précisions du Lieutenant Khaled Benkhalfallah, chargé de l’information des services de la Protection civile de la wilaya d’Alger, d’un homme et trois femmes d’une même famille, âgés de 21 à 31 ans, dans la cité des 80 logements Abderrahmane Mira sise à Bouloghine dans la wilaya d’Alger.

Les corps ont été transférés à la morgue de l’hôpital Mohamed Lamine Debaghine (ex-Maillot).

Moins de 24 heures plus tôt, deux autres personnes ont trouvé la mort, vendredi, asphyxiées par la même cause, ont annoncé les mêmes services.

Ce drame a été enregistré, vendredi, à 13h00, dans un appartement sis à la cité des 2540 logements à Ain Naâdja,  ajoutant qu’il s’agit de deux frères quinquagénaires, qui ont inhalé le monoxyde de carbone qui émanait du chauffe-bain non équipé en système d’évacuation des gaz brûlés.

Les deux victimes ont été transférées vers la morgue d’El Alia par les agents de la Protection civile, a-t-on ajouté.

Rappelant le bilan des accidents d’asphyxie au monoxyde de carbone à Alger, en 2018, qui fait état du décès de 14 personnes et du secours de 253 personnes incommodées par ce gaz inodore, le même responsable a appelé à la nécessité de la maintenance des appareils fonctionnant au gaz et à s’assurer de l’existence d’un système d’aération, afin d’éviter d’autres drames similaires.

Par ailleurs, les secours de la protection civile sont intervenus pour prodiguer des soins de première urgence à 23 personnes incommodées par le monoxyde de carbone CO émanant des appareils de chauffage et chauffe-bains, à Blida, Alger, Skikda, Constantine, Jijel, Ain Defla, Djelfa, Tlemcen, Béchar, Saïda, M’sila et Annaba”, précise la même source.