Brexit: “pas de lignes rouges” pour trouver une issue

auteur: mayar.m

Le ministre britannique des Finances, Philip Hammond, a assuré samedi que le gouvernement n’avait “pas de lignes rouges” dans les discussions menées depuis mercredi avec l’opposition pour trouver une issue dans le dossier du Brexit.

S’exprimant en marge d’une rencontre des ministres des Finances de l’Union Européenne à Bucarest, M.Hammond, cité par des médias a déclaré que “dans ces discussions avec le Labour, notre approche est que nous n’avons pas de ligne rouge”.

Partisan d’une “rupture douce” avec l’UE, quand d’autres ministres au sein du gouvernement défendent une ligne dure, le ministre a appelé son camp à “être ouvert aux suggestions que d’autres peuvent faire”, soulignant que “certaines personnes au sein du Parti travailliste font des propositions”.

Ces commentaires surviennent alors que le Parti travailliste a critiqué l’attitude du gouvernement, estimant qu’il n’était pas prêt à élaborer un compromis ou à modifier sa position dans ces tractations qui se prolongent samedi.

Vendredi, la Première ministre Theresa May avait expliqué que si ces pourparlers n’aboutissaient pas “bientôt”, le gouvernement chercherait à établir un “consensus” en soumettant plusieurs options sur la relation future au vote des députés.

Dans une lettre adressée au président du Conseil européen Donald Tusk, Mme May a demandé un report du Brexit jusqu’au 30 juin pour tenter de surmonter la crise politique au Royaume-Uni. M. Tusk a suggéré de son côté, un report “flexible” d’un an au plus, selon un haut responsable européen.

Initialement fixé le 29 mars, le Brexit a déjà été repoussé au 12 avril dans l’espoir qu’un accord approuvé par le Parlement britannique soit trouvé d’ici-là.

Un Conseil européen exceptionnel consacré au Brexit se réunira le 10 avril. La demande de report devra être approuvée à l’unanimité des 27 autres pays membres de l’UE pour entrer en vigueur.

المقالة السابقة: