Sécurité sociale: projet de recherche pour développer un système de reconnaissance faciale des affiliés

auteur: khaled houas

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Hassan Tidjani Haddam, a annoncé dimanche à Skikda le lancement ”d’un projet de recherche pour le développement d’un système de reconnaissance faciale” visant à améliorer davantage le service public au profit des affiliés à la sécurité sociale.

”Ce projet de recherche, lancé en collaboration avec le secteur de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, porte sur le développement d’une application logicielle visant à reconnaître de manière automatique une personne grâce à son visage et réduire au maximum la paperasse pour les retraités qui doivent chaque année fournir l’attestation de vie pour bénéficier de leur pension”, a expliqué le ministre.

”Le développement d’un système de reconnaissance faciale pour les retraités constitue le premier défi de la stratégie du secteur du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, qui s’oriente vers la numérisation et l’utilisation des nouvelles technologies pour une gestion efficace et pertinente permettant une meilleure prise en charge des préoccupations des citoyens”, a-t-il fait savoir.

A ce titre, Tidjani Haddam, qui a insisté sur l’importance de l’élaboration d’une base de données actualisée sur les statistiques du secteur, a appelé à l’encadrement et l’accompagnement de l’acte de gestion à travers la communication, l’information et l’échange des connaissances entre les cadres du secteur.

L’amélioration du service public et d’accueil notamment pour les couches vulnérables, les handicapés en particulier, figure parmi les principales instructions données par le ministre, qui a appelé à l’encouragement de la création de micros entreprises au profit des jeunes appelés, a-t-il soutenu, ”aujourd’hui plus que jamais à s’intégrer dans les efforts du développement économique du pays”.

La promotion de l’esprit de l’entrepreneuriat particulièrement à l’université a été recommandée par le ministre au cours d’une séance de travail avec les cadres locaux du secteur durant laquelle il a donné des instructions fermes pour la proposition de solutions aux problèmes de chômage et de la régression du nombre des projets financés dans le cadre des différents dispositifs d’aide à l’emploi mis en place par l’Etat.