TICAD 7: le Président Ghali arrive à Yokohama pour le Sommet sur le développement de l’Afrique

Le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Brahim Ghali, est arrivé mardi à Yokohama (Japon) pour participer aux travaux de la 7ème Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 7).

Le président Ghali est accompagné d’une importante délégation sahraouie composée du ministre des Affaires étrangères, Mohamed Salem Ould Salek de l’ambassadeur sahraoui en Ethiopie, représentant permanent de la RASD auprès de l’Union africaine, Lamine Baali, et du conseiller du président Badati Breica.

Outre sa participation aux travaux de cette Conférence, prévue du 28 au 30 août, le Président Ghali aura plusieurs entretiens avec les dirigeants africains.

La conférence de la TICAD 7, organisée à l’initiative du gouvernement japonais conjointement avec l’ONU, le programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la Commission de l’Union africaine (CUA) et la Banque mondiale, se veut un espace international de concertation pour le développement du continent africain.

La TICAD 7 intervient trois ans après celle tenue à Naïrobi, au Kenya, en 2016, laquelle avait marqué la première édition de la TICAD sur le sol africain, dans le cadre d’une nouvelle formule d’alternance trisannuelle entre le Japon et l’Afrique. Le Japon avait abrité les cinq premières éditions (1993, 1998, 2003, 2008, 2013).

La participation à cette conférence inclut des pays africains, le Japon, des organisations régionales et internationales, des institutions financières internationales des secteurs public et privé, des organisations de la société civile et des centaines de journalistes et de personnalités.

Des pays de l’Union européenne, de l’Organisation des Etats asiatiques, des Etats-Unis d’Amérique, de la Russie, de la Chine, de la Corée, de l’Inde et du Brésil ont également assisté au Sommet en qualité d’observateurs.