Appel aux compétences nationales pour relever les défis dans tous les domaines

Le président du forum des compétences algériennes (FCA), Adel Ghebouli a appelé, samedi à Alger, toutes les forces vives du pays à contribuer “sérieusement à la mobilisation des énergies pour accomplir le devoir national et encourager le débat constructif, en s’inspirant des données objectives actuelles pour relever les défis qui se posent dans divers domaines en vue de prémunir le pays contre les dangers qui le guettent et préserver les acquis nationaux, les institutions de l’Etat et leur équilibre”.

Dans son allocution aux travaux du colloque national sur les compétences algériennes, M. Ghebouli a indiqué que la rencontre visait “à valoriser l’ensemble des initiatives et démarches entreprises par les compétences nationales y compris celles établies à l’étranger pour concourir au règlement de la crise, prémunir le pays contre tout danger, et opérer une transition démocratique fluide dans la sécurité et la sérénité”.

“Tous ces facteurs réunis concourront à l’édification d’un nouvel Etat, répondant aux aspirations des jeunes et garantissant leur avenir et les perspectives de toutes les franges de la société”, a-t-il poursuivi.

La rencontre qui a vu la participation de hautes compétences nationales, dont 60 venues de l’étranger se veut “un espace propice pour jeter les ponts de communication entre les compétences et renforcer leur complémentarité, en sus de valoriser leurs acquis et rapprocher les vues pour atteindre le progrès, et l’innovation, en veillant l’élaboration de programmes à même de réaliser la prospérité et le bien-être social pour se mettre au diapason des pays modernes et développés”.

Il a ajouté que le colloque a permis de mettre en avant “le rôle exceptionnel, voire pionnier de la classe intellectuelle et de souligner l’impératif de renforcer les bases de communication avec toutes les compétences en vue d’en faire une partie intégrante de la société civile, laquelle aspire à promouvoir les compétences pour booster les capacités innovantes dans divers domaines”.

L’occasion était également à l’échange de vues sur certaines questions, avec le choix des thèmes à débattre en trois ateliers, animés par une élite nationale représentant divers secteurs, dans le but d’échanger les expériences dans le domaine de la recherche scientifique et technologique et du développement économique, a-t-il soutenu, notant qu’il s’agit de thèmes clés susceptibles de réaliser le développement économique et de développer la recherche scientifique.

Ghebouli a souligné, dans ce sens, l’impératif de s’inspirer de ces compétences pour assurer le développement du pays, notamment en matière de technologie de pointe, de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique, de l’Education, de la formation, de la santé et des startups”.

Les compétences nationales établies à l’étranger (Espagne, France, Italie, Suisse, Turquie, Allemagne, Belgique, Etats unis, Malaisie, Qatar, Koweït, Emirats arabes unis et Japon) présentes à cette rencontre ont formulé plusieurs propositions et recommandations objectives visant à assurer le développement, la modernisation et le bien-être de la société”.