Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Beldjoud a affirmé, lundi à Alger, que le quota de logements promotionnels aidés (LPA) avait augmenté pour atteindre 120.000 unités, au niveau national.

En marge de la cérémonie de remise des clefs d’un nouveau quota du programme “AADL1”, le ministre a indiqué que le programme de logement dans le cadre de la formule LPA avait augmenté de 70.000 logement en 2018 à 120.000 logements cette année, soit une augmentation de 50.000 logements, pour répondre à la demande croissante sur cette formule qui s’adresse aux citoyens dont le revenu se situe entre 0 et 6 fois le Salaire national minimum garanti (SNMG), soit du chômeur au travailleur qui reçoit 108.000 DA par mois.

Les travaux de réalisation des logements LPA ont été lancés à travers plusieurs wilayas, avec définition des listes et des promoteurs, a indiqué le ministre, ajoutant qu’au niveau d’Alger l’opération a pris “plus de temps” pour choisir les parcelles de terrains consacrées à la réalisation des projets de cette nouvelle formule, en raison du problème du foncier.


Lire aussi: LPA : vers la réalisation de 50.000 logements en 2019


Le problème du foncier dans la wilaya d’Alger a été réglé définitivement et les travaux de réalisation seront lancés bientôt, a précisé le ministre.

L’opération d’inscription à ce programme sera ouverte à partir de mardi pour les souscripteurs de la wilaya d’Alger, a précisé M. Beljoud ajoutant que les listes seront définies au niveau des commune selon le quota octroyé à la wilaya.

Il a fait état, par ailleurs d’une série de recommandations et de procédures pour éviter les erreurs enregistrées, par le passé, pour le logement social participatif (LSP).

Les fonds alloués à ce programme, sont suivi par la Caisse nationale du logement pour conférer davantage de transparence à la gestion et à la distribution.